Nous allons voir comment imprimer du Polypropylene avec la Stratomaker. Souvent réputé difficile à imprimer, vous allez être impressionnés  par sa facilité d’impression sur une Stratomaker… Avant tout, nous allons voir les détails et l’histoire du polypropylene.

Le plastique polypropylène (PP) est l’un des plastiques les plus utilisés dans le monde avec une large gamme d’applications industrielles et grand public.
Sa facilité d’injection, son bas prix et ses excellentes propriétés mécanique en fond un leader de l’injection plastique
En revanche en impression 3D, c’est une autre histoire…

PROPRIÉTÉS PP

Le polypropylène de grade « injection » est très facilement recyclable ; le PP de grade « film » est au contraire beaucoup plus délicat à recycler, surtout s’il est imprimé.

Le polypropylène est translucide à opaque, hydrophobe, dur, semi-rigide et très résistant à l’abrasion.Pour augmenter ses propriétés mécaniques, il est courant qu’il soit chargé en fibre de verre, à hauteur de 10 à 30 % en général.

Le polypropylène expansé, de sigle EPP en anglais ou PP-E selon la norme EN ISO 1043-1, est une mousse blanche ressemblant au polystyrène expansé, mais avec une mémoire de forme lui permettant de se déformer sans casser et de conserver sa structure.

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Polypropylène

APPLICATIONS

On trouve de nombreuses pièces moulées en polypropylène pour la construction automobile, notamment les pare-chocs, les tableaux de bord, l’habillage de l’habitacle et les réservoirs d’essence et de liquide de frein. Le polypropylène est souvent utilisé pour les emballages alimentaires pour sa résistance à la graisse (ex. : emballages de beurre) et son aspect brillant. Il est également utilisé pour la fabrication de tissus d’ameublement, de vêtements professionnels jetables (combinaisons de peinture, charlottes, masques chirurgicaux, etc.), de sacstissés à haute résistance, de géotextiles et de géomembranes ; on le trouve aussi sous forme de fibres dans les cordages et les tapis synthétiques. Des pailles à boire sont également fabriquées en polypropylène. En longueur nominale de 6 à 18 mm, la fibre de polypropylène est l’adjuvant idéal au béton pour diminuer le retrait plastique, les fissurations et les lézardes, et augmenter les propriétés de surface. Les fibres ne remplacent pas le renforcement structurel traditionnel en acier ou les procédés habituels de bonne prise du ciment, mais il est très souvent possible de remplacer les treillis par ces fibres. Plusieurs pays ont émis des billets de banque en polypropylène, dont le Canada, Singapour, l’Australie, le Mexique et Israël. Pour gagner du poids tout en renforçant la rigidité, il peut être moulé comme du carton ondulé ; appelé polypropylène alvéolaire (PPA). Il peut aussi avoir une structure en nid d’abeille (honeycomb en anglais). Le polypropylène expansé est utilisé en aéromodélisme pour construire les petits modèles (moins d’un mètre d’envergure). Grâce à ses propriétés mécaniques (légèreté, souplesse et mémoire de forme), il permet de créer des modèles très résistants aux chocs, et faciles à réparer (collage rapide à la colle cyanoacrylate).

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Polypropylène

Les difficultés avec le PP

Suivant vos applications, le PP peut avoir beaucoup d’avantage sur le PLA et l’ABS. Les problèmes rencontrés en imprimante du PP.

Le PLA et l’ABS sont des polymères amorphes, où le polypropylène est semi-cristallin. Cela signifie que le matériau se refroidit et se solidifie différemment, ce qui entraîne beaucoup plus de stress à l’intérieur du matériau, et donc un gauchissement.

  • Déformation durant l’impression
  • Probleme d’extrusion lié à la souplesse du PP
  • Bouchage de la buse

Nous avons élabore un PP, spécifique pour la Stratomaker et qui peut s’imprimer sur plateau froid. Il adhére parfaitement à son support, s’imprime assez facilement.